Conseils et Astuces pour gagner du temps !

L’imperfection est un bonne conseillère…

eloge imperfection

La perfection souvent louée, n’est pourtant pas votre meilleure alliée dans la vie…  En effet, le mieux est souvent l’ennemi du bien…

C’est ce que la communauté des Blogs de Développement Personnel, Developpementpersonnel.org, est en train de démontrer via une série de plus de 80 articles sur ce sujet…

Cette initiative est soutenue par le Blog MomentPresent.com.

Voici quelques conseils :

1 – N’essayez pas d’atteindre la perfection immédiatement.

Le plus tôt vous aurez des résultats tangibles et concrets, le plus vous serez motivé pour atteindre vos objectifs…
Vous devez donc faire en sorte d’agir sur des éléments concrets qui vont vous permettre d’augmenter votre motivation à concrétiser (et à avancer) votre projet.
Généralement 20% des actions génèrent 80% des résultats…

Vous devez donc mettre en place en priorité les 3 ou 4 actions qui vont avoir un impact immédiat avant d’essayer d’aller plus loin.

Par exemple pour réaliser mes ebooks je commence toujours par rédiger le plan complet, puis je compilé tous les articles que j’avais déjà écris sur le sujet.

Ensuite je continue à travailler dessus, mais pour éviter une baisse de motivation comme c’est le cas pour tous les grands projet, je commence à travailler sur la couverture de l’ebook…

Ainsi j’ai eu l’impression d’avoir du « concret ».

Avec ces articles déjà existants, et la couverture prête j’en suis fier, et j’ai je suis boosté pour avancer !

De même il faut se fixer des limites pour faire une action, afin de travailler en fractionné.

Cela permet de travailler en sprints de 1h, 2h, 3h…avec des sessions rapprochées (ex : tous les matins avant de commencer à lire ses emails, tous les soirs) afin de mettre en place des routines et d’être à fond sur une durée donnée.

C’est super efficace pour limiter son temps pour des tâches qui peuvent en prendre beaucoup plus si l’on est perfectionniste.

Par exemple se fixer 1h maximum pour lire un dossier… et ne pas passer plus de temps !

C’est ce que je fais pour réaliser certaines présentations je me cale ½ journée et pas plus, sinon je pourrais y passer des heures !

Ensuite quelques jours plus tard je me cale une répétition finale courte afin d’avoir eu le temps d’assimiler mais aussi d’avoir un regard extérieur.

Le seul risque est de perdre du temps pour se mettre dans le bain (il faut parfois plusieurs minutes pour « entrer » dans un travail de réflexion intense, pour des calculs…). Dans ce cas il faut prévoir des plages de travail plus longues, avec des pauses plus longues.

2 – Analysez votre temps, et dépensez le comme Harpagon…

Vous devez analyser comment vous « dépensez » votre temps dans la journée (pendant environ 1 semaine) afin de mieux gérer votre temps, et ne pas accorder trop de temps d’énergie à des tâches qui ne le méritent pas (ces actions peuvent être imparfaites car l’enjeu ne vaut pas d’atteindre la perfection).

Les objectifs avec cette analyse sont :
– d’analyser comment vous utilisez votre temps.
– d’analyser si vous faites trop de tâches parcellisées.
– d’analyser si vous ne pouvez pas déjà optimiser et rationaliser votre emploi du temps.
– …
En complément vous devez analyser quelles sont les sources d’interruption dans votre travail :
– Téléphone.
– Emails.
– Visites à votre bureau.
– …
Mais cela va au-delà, vous devez analyser votre manière de travailler :
– Ce que vous faites vous-même au lieu de déléguer
– Vous êtes trop perfectionniste et vous passer trop de temps à fignoler.
– Vous êtes trop gentil et vous faites des choses que vous ne devriez pas faire.
– …
Une fois que vous l’avez fait, identifiez comment vous pouvez faire pour éviter ces distractions :
– Aller dans une salle de réunion.
– Mettre le téléphone sur répondeur.
– …

3 –   Libérez vous du perfectionnisme, faites du quick & dirty

C’est le premier pas qui coûte le plus…

Il faut donc crucial de commencer votre travail, même si le résultat ne sera pas parfait.

En partant d’une base vous ne pourrez qu’aller vers l’avant car vous avez fait le 1er pas.

C’est ce qu’on bien compris les créateurs de startup, ils  n’attendent pas d’avoir le produit « parfait » pour se lancer…
Au contraire ils sortent leurs solution en « béta » le plus rapidement possible pour le confronter au marché afin de voir s’il correspond à une demander monétisable…
De même il est essentiel de « voir » le produit avec des maquettes le plus tôt possible (même sur powerpoint, même avec de l’HTML statique, même sous photoshop…) pour tester le produit et le cconcept…
Pour réussir sa version béta il faut qu’elle soit tout de même « acceptable » et « utilisable ».
Pour cela pensez au problème du client, pensez à la manière dont vous allez le résoudre, et ensuite pensez au problème pour le résoudre… et voilà vous avez votre première maquette.
A vous de jouer maintenant, et ne cherchez pas la perfection, cherchez à AGIR !
Vous voulez aussi participer à cette réflexion sur l’éloge de l’imperfection, rendez vous sur cette page !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *