Conseils et Astuces pour gagner du temps !

Les 5 clés pour passer à l’action !

1 – Pour passer à l’action il suffit que l’impulsion soit suffisamment forte pour motiver le corps à agir…

C’est le premier pas qui coûte le plus… une fois qu’il est effectué tout s’enchaine naturellement.
Pour générer un tel stimulus vous devez faire appel à la fois au rationnel et à l’émotionnel. Cela peut vous servir à motiver vos collaborateurs (ex: Seth Godin qui tenait tous les salariés de l’entreprise au courant de l’avancement de son projet via un « flyer » imprimé toutes les semaines avec les succès et ralentissement du projet) mais aussi vous-même (ex: changer de travail pour acheter un nouvel appartement…).
Cependant n’oubliez pas que l’émotion ne doit pas être le seul moteur de l’action, car l’émotion est difficile à générer et à entretenir dans le temps, alors que le rationnel et la logique (ex: je me suis promis à travailler X heures / mois sur ce projet) est plus fiable dans le temps.

2 – Faire la Révolution est plus difficile que modifier des habitudes…

Il est plus efficace de commencer simplement avec la mise en place d’une routine qui modifie légèrement les habitudes actuelles que de tout repenser.
Par exemple il le re-engineering total (voir Wikipedia) qui est pratiqué sur les entreprise rachetées par des fonds de pensions ou des capitaux risqueurs qui a pour but de revoir de A à Z les pratiques dans une entreprise est souvent une thérapie de choc qui détruit les entreprises plutôt qu’elle ne les sauve.
Le re-engineering doit plutôt être pensé dans le cadre de l’amélioration continue (Lean , Kaizen …), en identifiant où celle-ci sera la plus efficace.

Cela peut être par exemple prendre une nouvelle habitude chaque mois, avec une action qui sera faite tous les jours. Et bien entendu à la fin du trimestre un bilan sera effectué.
Cette politique de petits pas sera sur le long terme la plus efficace (sauf en cas d’urgence !).

3 – Expliquez toujours pourquoi cette action est obligatoire.

Ceci est aussi bien valable pour vous que pour vos collaborateurs. En ayant une idée de l’objectif, des problèmes actuels vous pourrez expliquer pourquoi changer est obligatoire.

Par exemple si vous souhaitez arrêter de fumer, vous devez vous convaincre que ce n’est pas bon pour votre santé (en constatant les effets sur votre endurance…), voir les conséquences génériques (des images de fumeurs malades), d’ajouter de l’émotionnel (vous faites cela pour votre famille), trouver une solution de remplacement (sport, patch…) et un plan d’actions déterminé dans le temps (lundi c’est parti !).

Le but est d’obtenir l’engagement, si possible écrit ou devant d’autres personnes, afin que la personne se sente obligée de s’y tenir.

4 – Devenez le leader qui va guider vos actions.

Etre un leader pour soit ou pour les autres c’est avoir un objectif global sur le long terme (un plan de vie, une vision), c’est mettre en place un plan d’actions en acceptant la flexibilité et en y mettant les moyens nécessaires.
Etre un leader c’est avoir de l’ambition pour soit et pour les autres, c’est-à-dire de ne pas se contenter de petits objectifs, mais de viser haut.
C’est aussi prendre le temps de réfléchir et donc prendre du recul pour penser différemment. Si vous êtes dans l’action vous ne pourrez pas sortir la tête du guidon, il faut s’accorder du temps pour analyser la situation, ce qui a été fait par le passé, rêver de ce qui doit être fait dans le futur, et prendre conseil auprès des autres avant de prendre sa décision en tenant compte de la situation présente.
En revanche le leader doit montrer l’exemple et mettre lui aussi la main à la pâte afin d’être un exemple pour les autres.

5 – Ne travaillez pas seul pour réussir…

Il est souvent nécessaire d’avoir un mentor (un sénior, un blogueur…) qui vous guide et vous permet de bénéficier de son expérience.
Il est également indispensable de cultiver un réseau afin d’appuyer ses décisions et de gagner en motivation (ex: une association, un club…).
Pour les tâches difficiles il est essentiel de travailler en équipe afin de palier aux aléas, générer de l’émulation… et éventuellement demander de l’aide (acheter une formation, un livre…).
A l’intérieur de l’équipe il est indispensable de fêter les victoires, de s’encourager, de discuter et de communiquer afin de garder un niveau élevé de motivation.
C’est par la force du groupe que la société humaine a réussi à progresser depuis la préhistoire à nos jours, la communauté est la clé du succès.

Et pour finir quelques expressions pour vous motiver :

– « Pour réussir n’oubliez qu’il faut essayer de faire mieux, d’être le meilleur, de se challenger face aux meilleurs ! »
– « Ne soyez pas l’homme incontournable, mais soyez celui que tout le monde admire et qu’on veut devenir un jour » (Sayan Sen).
– « Si vous croyez en vous, et les autres devraient faire de même » (Mark Piper)
– « Si vous voulez vous sentir bien, faites du bien autour de vous » (Stella Tine Ade Blaize).
– « La destinée est le résultat de nos choix, c’est vous qui avez les clés de votre réussite » (Bosom Georges)
– « Faire c’est faire, pourvoir ou savoir le faire n’est pas faire » (Sarma).

1 Comment

  1. 6 avril 2013 - 0 h 22 min

    Bonjour 🙂

    Personnellement pour rester motivé sur le long terme (et pas juste quand je débute un nouveau projet) j’utilise un outil qui s’appelle life tango (http://www.lifetango.com).

    Avec cet outil je définis mes objectifs à atteindre sur une période, je mets des images motivantes, des citations, des textes motivants, pourquoi je cherche à réaliser mon objectif, les moyens que je me donnes, et le but de cet objectif.

    J’ai un rappel tous les matins à 7h00 sur ma boite mail pour ouvrir life tango et me focaliser sur mes objectifs et personnellement je trouve que c’est vraiment une source d’inspiration motivante pour passer à l’action et arrêter de procrastiner.

    Essayer c’est l’adopter 🙂

    Bonne continuation,

    Mathieu

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *