Conseils et Astuces pour gagner du temps !

Réussir ses prises de Paroles en Public

prise de parole en public

Savoir parler en public, c’est aussi savoir se faire écouter, laisser quelques silences, regarder la salle…


Il faut donc prendre le temps de respirer afin de faire redescendre sa propre pression et se laisser plus de souffle. En particulier respirer par le ventre afin de donner plus de puissance à sa voix.

Pour réussir une prise de parole en public, il faut un peu de stress afin de prendre au sérieux son discours et ne pas être trop désinvolte, mais il ne faut pas non plus être trop stressé au risque de se bloquer et de perdre ses moyens.
Il faut donc être dans une situation d’équilibre entre trop peu de stress et trop de stress…

gestion-stress

Pour éviter de se laisser dominer par son stress il dès le départ éviter de tomber dans le cercle vicieux des pensées négatives : « Je vais me planter » / « Je ne me souviens plus de rien » / « ‘Mais qu’est-ce qu’ils vont dire / … »

Voici quelques solutions pour  réduire le stress  :

– Réduire les facteurs de stress : préparer une introduction « par cœur » pour entrainer son discours, répéter pour être sûr de son discours, vérifier le matériel avant la présentation pour éviter le stress de dernière minute du vidéo projecteur qui ne fonctionne plus, écrire des fiches et les utiliser uniquement comme aide mémoire, prévoir un temps de parole plus large et accepter finir plus rapidement si nécessaire avec des questions réponses ou anecdotes à la fin pour combler le timing, sonder quelques personnes avant de commencer sa présentation pour trouver des anecdotes et tester son discours…
– Réduire le risque lié à la présentation : relativiser les risques, et se dire que même si cela se passait le plus mal possible qu’est-ce qui pourrait se passer de pire ? Se donner le droit à l’erreur, positiver, avouer son stress à l’auditoire, repérer dans la foule une personne que vous connaissez pour avoir un élément positif…
– Réduire le stress physique afin de réduire le stress mental : respirez par le ventre, bougez lors de votre discours, relaxez vous en riant, faire des pauses avec des vidéos ou de la musique…

Pour réduire le stress, vous devez aussi être en forme physiquement :

– Se coucher tôt avant la présentation (et ne pas répéter jusqu’à pas d’heure…) pour réduire la fatigue le jour J.
– Faire une petite pause « zen » avant de commencer afin de ne pas faire monter le stress. Pour cela asseyez vous tranquillement dans un siège, fermez les yeux et détendez vous…
– S’habiller de manière à vous sentir à votre avantage et « beau » (ex : pas de cravate si cela ne vous ressemble pas).
– Desserrer les dents, détendre vos muscles… pour ne pas rajouter du stress.
– Aller aux WC avant votre prise de parole pour ne pas avoir une envie pressente qui montera avec la pression.
– Boire un verre d’eau avant et pendant la présentation, avec une petite bouteille de 50 cl à votre portée sur la table.
– Manger suffisamment avant (sans faire d’excès) pour ne pas avoir un coup de pompe au mauvais moment.
– Fumer une cigarette avant… si jamais cela peut vous détendre.
– ….

Lors de la présentation il faut également établir un dialogue avec votre auditoire:

– Ne pas rédiger tout son texte sur vos slides, mais uniquement mettre quelques phrases qui apparaissent au fur et à mesure. Il faut que les personnes n’aient pas la tentation de lire vos slides, mais qu’elles écoutent bien ce que vous avez à leur dire.
– Regarder les personnes au lieu d’avoir les yeux rivés sur vos notes.
– Ne pas réciter en faisant du par coeur, mais être dans l’interaction avec son auditoire.
– Ajouter des silences pour laisser le temps d’assimiler le discours, voire de réagir à vos paroles.
– Faire des gestes positifs : avancer vers l’auditoire, ouvrir les bras, sourire, regarder aux 4 coins de la salle, mettre les mains sur ses hanches, s’avancer sur le rebord de sa chaise, se caresser le menton, être débout…
– Eviter des gestes négatifs : pointer du doigt, détourner le regard, reculer, se cacher derrière un podium ; taper du poing sur la table, lever les yeux au ciel, mettre son doigt devant sa bouche, se caresser le cou ou les cheveux, avoir les bras et les jambes croisés, avoir les mains jointes, rester assis au lieu d’être débout…
– Utiliser les bons mots : parler au présent, donner des indicateurs clés et chiffrés, éviter les négations…

La présentation doit également être structurée pour une meilleure compréhension :

– Une introduction avec un fait, une étude, un paradoxe, une anecdote… pour introduire à la raison de cette présentation, et le sommaire.
– Un déroulé avec des éléments, des preuves et les bénéfices apportés.
– Une conclusion avec un rappel des bénéfices et du message principal à apprendre.

A vous de jouer maintenant !

1 Comment

  1. Celine Grenier
    5 mai 2014 - 20 h 58 min

    Le téléchargement du guide a échoué à la première tentative. Et il semble qu’une seconde tentative n’est pas possible. Pouvez-vous m’aider à résoudre ce petit problème technique svp ?

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *