Conseils et Astuces pour gagner du temps !

Les Règles d’Or pour obtenir l’attention


La présentation Powerpoint ci dessous explique en détail comment obtenir de l’attention dans un monde de plus en plus numérique, en particulier via l’optimisation des interfaces graphiques (PC, Mobiles…), mais aussi les signaux qu’il est préférable d’utiliser.

Voici une synthèse des principales idées :

– Pour attirer l’attention il faut respecter la méthode AIDA : Attention => Intérêt => Désir => Action

– Il existe différents types d’attention : l’attention passive (un peu comme un pilotage automatique) qui est effectué lorsque nous faisons une tâche simple (ex: regarder un film, lire un livre, conduire la voiture pour aller emmener les enfants à l’école…), et l’attention active qui nécessite une vrai concentration sur un sujet donné car difficile / inédit / risqué (tir au but, opérer un patient…).

– De même dans l’attention en elle même, on peut aller plus dans le détail distinguer différents stades :

  • l’attention normale lorsque l’on réalise une tâche (ex: jongler, tirer à l’arc…),
  • la concentration (ex: parler à son boss de son augmentation de salaire, bricoler chez soi, travailler sur un projet important…),
  • l’attention sélective lorsque nous attendons un stimulus ou que nous sommes concentrés sur une action en attendant quelque chose. Dans ce cas notre cerveau « filtre » les informations. Par exemple ci dessous dans la vidéo où un gorille passe au milieu des joueurs de basket.



  • L’attention alternée où vous passez d’une tâche à l’autre en étant concentré que une tâche à la fois (ex: regarder la TV et lire en même temps).
  • L’attention divisée, où vous partagez votre attention entre plusieurs actions (ex: faire la cuisine en surveillant le four, les casseroles…). Mais attention, ce n’est pas du multi-tâches, c’est du passage rapide d’une tâche à l’autre (ce qui est très différent !). L’être humain n’est pas « conçu » pour du multi-tâches, car plus vous avez des tâches à effectuer plus votre efficacité unitaire diminue.

– Pour améliorer l’efficacité sur des actions il est possible d’agir sur plusieurs facteurs dont le 1er est l »homme :

  • La formation : mémorisation, entrainement, éviter les distractions, se concentrer sur une tâche…
  • Les protocoles dit à haute voix comme à la NASA où les actions sont dites à haute voix avant d’agir.
  • Les Check Lists, comme celle mise en place dans un hôpital en Tanzanie pour gérer les protocoles post opératoires qui a permis de réduire les décès de 47% et les complications de 36%

– Le second principe est d’utiliser des interfaces pour prévenir l’homme :

  • Les interruptions (interruption active de l’utilisateur, par exemple pour une question suivi d’une action) : elles doivent être au milieu de l’écran très visibles, avec un choix binaire, avec du son (le son est considéré comme le meilleur avertissement). Par exemple un moniteur cardiaque avec son Bip.
  • Les notifications (interruption passive de l’utilisateur, par exemple : un message de mise à jour de l’antivirus en bas de l’écran) : elles doivent être de couleur différentes mais discrètes (ex: notifications Facebook pour les commentaires). Les informations affichées doivent être importantes, informer d’un changement, avoir de l’impact et être dans le champ de vision.
  • Les indications multi-modales qui mélangent visuel, émotion, son… Par exemple la vibration et la sonnerie d’un iPhone.
  • Les interactions via le design en optimisant le contenu selon l’appareil utilisé, selon les informations essentielles…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *